| Accueil
Assemblage de Pierre Ménard

Prendre des photographies et réaliser des films c’est une même façon de se libérer du temps, de sa linéarité, de montrer le rythme singulier de chaque mouvement, d’en capter les moindres secousses en guise d’écho, de résonances intérieurs, ce lieu intime et ténu entre les êtres et les lieux, de créer un langage libéré des codes de la narration classique, à la manière d’un collage : un assemblage.

En 2013, j’ai écrit Abécédaire des prépositions, un éloge de l’abécédaire au pied de la lettre. La forme détournée de l’abécédaire est un genre voué à la célébration de l’acte créateur (le livre des livres). Cette année, j’ai décidé de prolonger l’expérience en abordant l’abécédaire par la vidéo.

Deux fois par mois, je diffuserai sur mon site, un montage d’extraits de films (à partir d’une sélection d’une centaine de mes films préférés : fiction, documentaire, art vidéo) assemblés autour d’un thème. Ces films d’une quinzaine de minutes, seront accompagnés sur le site par l’écriture d’un texte de fiction.



Vidéo et récit n°1 : R comme Reflets

Vidéo et récit n°2 : A comme Abandon

Vidéo et récit n°3 : Q comme Quotidien

Vidéo et récit n°4 : J comme Jeu

Vidéo et récit n°5 : F comme Fenêtre

Vidéo et récit n°6 : D comme Draps













Je veux tenter l’expérience d’une création en deux temps, le montage vidéo à partir d’éléments hétéroclites, réunis selon le fil rouge d’une thématique mais avec autant de variations, d’échappées, d’élans, d’échos et de correspondances qui viennent interroger le thème tout en le remettant en question, en tournant autour pour mieux le faire disparaître et créer à partir d’éléments disparates, hétérogènes, un récit inédit.

Ces juxtapositions de thématiques génèrent des séries d’images pour provoquer de la réflexion à partir des différences au sein de ces thématiques et entre elles. Elles ne dérivent pas les unes des autres, leur relation est donc associative mais ces associations fabriquent un récit visuel et une composition sonore. Les images visuelles, dans leurs mouvements, dans leurs juxtapositions font oublier peu à peu le mot qui au départ préside à leur association. Si la forme retenue pour ces montages est celle de l’alphabet (26 courts métrages comme autant de lettres de l’alphabet), celle-ci se démarque rapidement de l’approche systématique de l’alphabet en n’en détournant la forme, célébrant ainsi l’acte créateur pour tenter de réaliser le film des films.

Ce projet est un dispositif à double entrée : un livre et un film. Le film est un livre. Le livre est un film. Ce livre dit qu’il est à voir, ce film montre qu’il est à lire. En cours d’écriture...


LIMINAIRE le 24/04/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube