| Accueil
Séance 41

Cet atelier figure dans l’ouvrage Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d’écriture, édité chez Publie.net en version numérique et imprimée : 456 pages, 24€ / 5,99€.

Vous pouvez commander ce livre directement sur la boutique de Publie.net (une manière de soutenir la maison d’édition et ses auteurs) ou en ligne (Amazon Place des libraires, etc.) — et bien évidemment chez votre libraire en lui indiquant l’ISBN 978-2-37177-534-3, distribution Hachette Livre.

Proposition d’écriture :

L’aphorisme est un exercice périlleux. Une écriture d’économe. Une phrase courte, incisive, nette et précise, entre sentence et formule, résumant un point de science, de moral, ou plus largement d’une idée ou d’un ensemble de pensées. Pour écrire ces aphorismes, se concentrer sur ces thèmes : écriture, corps, et sexualité. Dans le dictionnaire le mot Aphorisme est coincé entre les termes Aphonie et Aphrodisiaque.

Un quart d’ère sur le pouce, André Duprat, (préface de François Vigne, dessins de Rodolfo Navarro), Océanes, 2004.

Présentation du texte :

« A un certain niveau, mon livre est une ville avec ses parcours, ses sens interdits, ses réseaux, ses bruits... A un autre niveau, Compact est un crâne, le crâne étant le lieu de toutes les villes possibles, passées et à venir... Ce qui dure le plus, c’est l’os : la tête de mort - même pulvérisée par une bombe atomique, la ville toujours demeure, le squelette. »

Extrait :

« l’aphorisme une pointure de petite taille

p.14

regarder en soi jusqu’à devenir louche à ses yeux

p.25

lucidité, une griffe qui marque à l’usage

p.27

j’ai pris tes jambes à mon cou et tu es partie en douce

p.42

La nuit tous les feux sont verts. Le jour tous les vers s’ennuient.

p.44

la lucidité à la fleur de l’âge c’est le bouquet

p.44

arthrose il faut bien que levrette se tasse

p.52

l’infirmité peut produire du répondant mais ne sait donner de réponse

p.53

nostalgie compote des pommes sucrant les fraises

p.53

Le poète n’est pas en odeur de société.

p.75

Et plus on cède et moins on s’aide

p.88 »

Un quart d’ère sur le pouce, André Duprat, (préface de François Vigne, dessins de Rodolfo Navarro), Océanes, 2004.

Auteur :

André Duprat est né en 1947. Il vit à Melun. Il a écrit de nombreux recueils de poèmes parmi lesquels “Comme un sol homme” (préface d’Antoine Blondin), éditions Analogie, Aphorismes & périls (préface de François Vigne), éditions Table Rase, L’étang choisi, éditions Porte du Sud, La photo reprise, éditions Océanes, 2000, La sève versée, éditions Jacques Brémond, 2001, Un lieu-dit de ce monde, éditions Océanes, 2002, Les copeaux d’extase, éditions Jacques Brémond, 2003. Il est également l’auteur de nombreux articles sur des peintres et de livres d’artistes.

Lien :

Le seigle et le pain blanc, livre d’André Duprat


LIMINAIRE le 15/09/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube