Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
2 mai 2008, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : Un travail de torsion, de césure de la langue, par ce qui se dit du corps et de son expression. Essayer de composer un texte écrit entièrement de tête, en marchant dehors par exemple. A partir d’un mot et nous voilà lancé. Les respirations du texte sont ses virgules, répétitions de certains mots sur lesquels on bute ou rebondit. Le mouvement général de ces fragments, quelques lignes à chaque fois, est celui d’une vague dont le courant puissant qui nous emporte au loin. (...)

LIMINAIRE le 16/09/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube