Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
20 septembre 2007, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : Dresser le portrait d’un homme et de sa maladie en évoquant l’absence, l’effacement, l’abandon, autant de formes de la mort. Avancer dans son récit par phrases courtes, trouées, suspendues, disloquées. Entre pudeur et verdeur, raconter la maladie de l’oubli, la perte de la mémoire, de la parole et de la raison, ce qu’on en a appris et ce qu’on imagine. On n’est pas là pour disparaître, Olivia Rosenthal, Verticales, 2007. Présentation du texte : On n’est pas là (...)

LIMINAIRE le 23/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube