Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
12 janvier 2005, par Pierre Ménard

on dit que les bords de côte regorgent de requins Les gens d’Aceh ne veulent plus manger de poisson du ciel ce ne sont plus que de vastes et innombrables langues de terre vierges D’un bleu très noir Plus âme qui vive Plus de traces Que la mémoire de ce qui fut Les personnes interrogées y voient l’assurance d’une belle vie et plein de vacances selon une soudeuse Pouvoir élever ses enfants dit un technicien d’atelier D’un bleu très noir jusqu’à la fin de l’année scolaire à la cantine sans manger de (...)

LIMINAIRE le 18/06/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube