| Accueil
Ateliers d’écriture à la Faculté de Lettres de Poitiers

À l’invitation de Stéphane Bikialo, je reviens cette année à la Faculté de Lettres pour assurer une série d’ateliers d’écriture sur le thème du travail, comme je l’avais fait en novembre et décembre 2009 à Sciences Po Poitiers et à la Faculté de Lettres.

Les résultats de l’atelier, et de celui que mène Stéphane Bikialo sur "quel travail voulons nous" suite à l’enquête Radio France, figureront dans l’exposition sur l’écriture du travail qui aura lieu à la Médiathèque de Poitiers, dans le cadre de la manifestation Filmer le travail qui a lieu à Poitiers, du 8 au 13 février 2013.

Première séance :

Deux ateliers autour d’œuvres de deux auteurs contemporains :
autour de l’ouvrage de Julien Prévieux, Lettres de non-motivation, Éditions Zones / La découverte, 2007, et celui de Pierre Escot, Planning, Éditions PPT, 2007.

Premier exercice

Fabriquer un recueil d’authentiques Lettres de non motivation
que l’on a envoyées en réponse à de véritables offres d’emploi trouvées
dans la presse. Répondre à toutes les offres d’emploi pour les refuser
parce qu’elles ne nous intéressent pas.



Voici un texte écrit par une élève en 2012 :

Anne-Yvonne de la Compta, 787 Trouiloui L’école 00893, Poitiers

Charlott’lingerie, le 12 Novembre 2012,

Chère Madame, Monsieur,

je vous écris suite à votre annonce en ligne pour le poste de conseillère en lingerie de vente à domicile. Madame, Monsieur, je suis outrée de voir des parents maltraiter autant leur fille ! Cette pauvre Charlotte, commencez donc par l’envoyer à l’école, qu’elle sache écrire son nom correctement et en entier avant de parler de ses culottes !

En examinant vos critères de plus près, je m’aperçois que vous n’attendez de vos employés aucune Soubeyroux Lola Atelier d’écriture 12/11/12 connaissance ni en lingerie ni en vente, seulement notre envie et notre énergie comptent ; j’exige de votre part des excuses publiques ! Bien que je porte des sous-vêtements féminins, étant moi-même une femme, je ne peux que vous accuser de propos obscènes. Et quoi ? Après nos culottes il vous faut notre énergie ?! Cette volonté d’engager une personne sur ce qu’elle veut dévoiler de ses
dessous est honteux ! De plus, dans votre slogan, « Des dessous chics qui nous rassemblent » je ne vois qu’une invitation à rassembler des femmes (déjà 3500 conseillères !) en dessous chics pour je ne sais quel jeu sexuel et pervers !

Je me vois, monsieur, madame, dans l’obligation de refuser votre offre d’emploi, et de porter plainte contre vous, pour les femmes et la sécurité de votre fille, la petite Charlotte.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie d’agréer Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Anne-Yvonne de la Compta alias Lola S.

Deuxième exercice

Faire le récit de la vie d’un homme à partir de son emploi du temps, restituée sous forme de planning. Entre rendez-vous et notes de travail, l’agenda devient recueil de pensées mêlées.

Extrait :


« Avec Planning, écrit Eric Bonnargent sur son blog L’Anagnoste, la langue de Pierre Escot se fait minimaliste, elle se débarrasse de tout l’inessentiel, de la ponctuation, des adjectifs, des métaphores et puisqu’il faut de la musique avant toute chose, la musicalité de Planning s’inscrira plus dans la lignée déstructurée de Schoenberg que dans celle, romantique, de Debussy. Et de même que le compositeur autrichien raconte des histoires, de même Escot en raconte-t-il une ; celle du propriétaire de l’agenda, un gars pas tout à fait ordinaire, un salaud ou plutôt un pauvre type. Mais au fil des mots jetés de manière discontinue sur le papier, le lecteur va apprendre à le connaître et à éprouver une certaine sympathie pour le narrateur ; après tout, même Patrick Bateman est sympathique. Tout commence dans la banalité des lendemains de réveillon : »

Planning, Pierre Escot, Editions PPT, 2007.

Texte de Lola S.

Lundi 03/09

Fin de l’été, adieu épices, à l’année prochaine.
Retour légume de saison, épluchage. Finir les tapas

Mardi 04/09

Arrivé en retard, corvée de plonge. Mal au ventre, penser aller voir médecin

Mercredi 05/09

Contrôle sanitaire, tapas plus bonnes, intoxication alimentaire 3 jours d’arrêt

Jeudi 06/09 Dormir Vomir Chier en spray Dormir Supporter maman

Vendredi 07/09

Dormir Les antibiotiques, c’est pas automatique

Samedi 08/09

Vidé,
fatigue, usure.

Demain soir, rendez-vous galant

Dimanche 09/09

Plus de vomissement. Need Eparcil pour une fausse tranquille. Sortie avec Anne. Tapas de sa mère au menu

Lundi 24/09

Plus de clim, plus de vent Les glaces ont fondu, comme un océan
d’eau polluée,
dans une
flaque de
bouillie
colorée

Lundi 25/09

De la clim,
mais plus
de glace. Plus de gamins
pour crier,
silence et
calme

Mercredi 05/09

Arrivée du
livreur de
glace. Ça
m’agace.

Jeudi 27/09

Vieilles
installations,
explosion
d’un four à
pizza.

Intervention
des
pompiers.
Sauvetage
de
Ramone,
chat du
patron.

Vendredi 28/09

Epluchage
de
légumes.
Geste
quotidien.
Epluchage
de
légumes.
Geste
quotidien. J’avais des
ampoules
aux mains
autrefois.

Samedi 29/09

Pot de
départ
d’André,
préfère les
cantines.

Dimanche 30/09

Création
du 7ème
jour pour
le repos. Sauf pour soirée
Mojettes.

Lundi 17/12

Réception
déco de
Noël
Réception
épices de
Noël
Le patron
pourrait
s’en
charger
lui-même.

Mardi 18/12

Menu de
Noël pour
les enfants
et les
parents.
Dehors la
neige
tombe

Mercredi 19/12

Caisse
encore
gelé,
moteur
patine.
Retour
problémati
que,
verglas.

Jeudi 20/12

RAS

Vendredi 21/21

Tout seul

Samedi 22/12

Soulitude

Dimanche 23/12

Seul

Ensemble des textes des élèves :


LIMINAIRE le 18/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube