| Accueil
CO-INCIDENCE 3
ça pourrait paraître suspect je m’étendrais volontiers sur une foule de petits n’importe quoi (un peu plus loin : assise répète (la foule) : n’importe quoi n’importe quoi n’importe quoi n’importe quoi n’importe quoi n’importe quoi ... n’importe quel petit n’importe quoi fera figure de suspect pourvu qu’on s’y tende. v o u s l’ a t t e n d r e z (...)
flanc sur champ
je ne prépare rien, rien du tout un tout que je laisse m’écraser l’ombre jusqu’à s’asseoir sur ses genoux un tout que j’avale en faisant comme si l’air tait d’air et non pas le lieu du vertige je ne prépare rien, rien devant Je laisse faire le vide, se faire vide est la chose la plus difficile que je connaisse, (...)
d’ailleurs sur elle
j’ai perdu l’impatience ne me demandez pas comment, ça c’est fait seul, dans le fond la photo tant attendue ne change rien à notre affaire ce qui fait que ça change c’est le fait du passage à une autre perception.imperceptible. cette sorte de décor des choses on y évolue en croyants les arbres tordus sont tordus, les maisons casses casses les (...)
________finira par arriver / quelque chose finira par
c’est mettre les mains dans la terre, et les mains entraînent d’autres penses ou à penser à autre chose ce qui est presque pareil, sauf que là les penses naissent des mains et peut-être même de la terre qui les transmet aux mains, des penses de terre. on pourrait croire que ce sont des penses de rien tant elles sont différentes de c elles (...)
HA billage 3 [ au sec]
montage et habillage face [3] des monturesne m’étaient étrangers ni lui ni sa monture de divers composants : une devanture, deux côtés, une arrière cour et un fond vitré.[l’intérieur ayant une capacité évidente démolir l’extérieur] NOTICE 1. Quand on souhaite que visage et à côtés soient posés perpendiculairement au sol seulement une surface tanche (...)
HA billage 2 -
je debout sur la chaise la mère plus basse accroupie l’œil froncé sur je dois rester droite ... reste droite dit la mère accroupie tourne un peu sa tête à droite puis à gauche, elle veut dire, mais les épingles dans sa bouche les épingles si plantes ... elle en tire une doucement et pique sec hop avec l’autre l’autre main comme (...)
HA billage 1 -
est-ce toi qui me / me tu /me touches tu trop /si tu me touches me touches l /appuie fort rien n’empêche l’orientation c’est toi qui me / tu touches ce que tu et je / insiste voir sur ce qui touche n’est pas plus bas que ce qui ne pas / mais toi où ? / de moi cavale / dans quoi exactement est-ce toi qui me vraiment ? /touches tu ou appuies (...)
M_O_U_V_e_M_E_N_T_S ____un deux troits
simple jardin déroule lumière de course... solanum dulcamara ... solanumnigrum ... perce persiennes à petite échelle marque dessin au mur dessin changeant ou est-ce le mur ? décolle, lève toi veux-tu lavabo eau et eau, eau et rires, corps --- elles s’enduisent plusieurs couches, le matin visage de crème lisse ----. similairement (...)
entre peaux entre côtes entre mises entre vous : nous
une fenêtre devant / une fenêtre derrière nous et yvonne suit la course à ne pas s’y noter, ne pas s’étrangler la gorge entre baillante saute la perche yvonne, crache cache (se souvient encore vivement de leur première rencontre, et de qui présenta yvonne à l’achat, adoption immédiate, remerciements écrits)se penche la première fenêtre sentant (...)
état des lieux > > qques pistes mêmes
sur le mur trois taches blanches trois portraits : même taille, même lieu, même regard [] [] [] elle pense : c’est lui, c’est lui, sûrement.pas au même âge, mais ici, toujours ici, assis sur le même banc,le banc prend de l’âge en même temps que lui il s’écaille par endroit et il devient plus clair, un Véronèse presque tendre, (...)

Numérique
LIMINAIRE le 23/01/2020 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube