| Accueil
La vraie vie
Je ne supportais pas qu’il ait aimé une autre femme au point de lui faire un enfant. Je suis tranquille jusqu’à la prochaine inconnue qui débarquera dans la vie professionnelle de mon homme. Pourtant, il est gentil, il ne joue pas la-dessus. Je découvrais un petit garçon inféodé à sa mère, incapable de se poser en tant qu’homme. Dès qu’il évoquait sa (...)
Odradek : Figure exemplaire du bricolage de l’énigme
Odradek, est un nom inventé par Kafka dans la nouvelle inachevée Le souci du père de famille (Die Sorge des Hausvaters). Il a été l’objet de toutes les interprétations et les détournements imaginaires possibles. il est à la fois une poupée et un prodige tombé du ciel, une mécanique de l’horreur et une étoile, une figure du disparate et un microcosme ; en (...)
Poèmes de Tomas Tranströmer
Dans la préface à sa traduction du suédois des œuvres complètes de Tomas Tranströmer, Jacques Outin écrit : « Le passé et l’avenir sont ainsi englobés dans le présent. « Les événements futurs, ils existent déjà ! » peut-on lire dans un poème les concrétisant dans « une foule de gens qui murmurent au-delà des barrières. » Les témoignages de cette présence du (...)
Expérience de lecture numérique innovante
La première version du texte Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d’écriture, a été éditée par Publie.net en décembre 2010. Dans la présentation que je publiais à l’occasion de cette parution, je rappelais que j’ai mis en ligne depuis 2004, de manière hebdomadaire, un exercice littéraire à partir d’un texte poétique contemporain. Les textes écrits à (...)
La Vallée close, de Jean-Claude Rousseau
Un lieu – la résurgence de la Sorgue à Fontaine-de-Vaucluse –, un livre de géographie, un tableau de Giorgione, un commentaire de Lucrèce par Bergson, une forme poétique de Pétrarque sont les éléments qui, agencés en un système circulaire de résonances et d’échos, composent La Vallée close, le film de Jean-Claude Rousseau. De 1984 à 1995, le cinéaste se (...)
Le jour qui penche trop
L’innocence s’acquiert au fil de l’instinct. La mémoire choisit, elle retient ou efface, le souvenir appelle et l’oubli nous aveugle. Sa bouche ressasse, elle essuie les traces. Ici, pour vous, je passe et moi ici j’ai peur. Pas le droit de chercher par vous-même la vérité des faits. Le pli marque donc une limite interne. Il faut l’entendre dans le (...)
Théorie de l’orage, Lucien Suel
Lucien Suel est un écrivain tendance post-dada, poète beat, poète à contraintes (avec ses poèmes justifiés et ses poèmes express), romancier, blogueur, épistolier, collagiste, musicien, jardinier, buveur de bière, grand lecteur, performeur, mais avant tout poète. William Brown, Approaching Storm, Guarbecque 1. Ses œuvres imprimées tout comme ses (...)
Faces, Louis Imbert
Faces, de Louis Imbert sur Publie.net « Le visage humain n’a pas encore trouvé sa face. » Antonin Artaud Autoportrait d’Artaud Faces, est le premier ouvrage de Louis Imbert. Né en 1982 à Suresnes, journaliste, il a travaillé en Iran, en Asie Centrale et en Afghanistan pour la presse écrite et la radio. On peut le suivre sur (...)
Composition n°1, Marc Saporta
J’avais écris un article sur une nouvelle manière de lire le récit de fiction avec le Roman hybride : inspiré par le rapport texte-image de Lope de Vega, Laurence Sterne ou William Burroughs, le graphiste espagnol Alberto Fernández a imaginé un livre-objet à partir de l’œuvre de Robert Louis Stevenson : Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde. Je mène (...)
Poésie sur écoute - épisode 180
Va-t’en va-t’en c’est mieux pour tout le monde, est le premier ouvrage de Christophe Grossi :

Langage
LIMINAIRE le 22/09/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube