| Accueil
Immobile, Jeanne
Vases communicants : Jeanne (Babelibellus). En savoir plus sur les Vases communicants et sur mes textes écrits à cette occasion depuis le début de l’opération. (BO voyages immobiles de Daho) d’une fenêtre de bureau, d’un antre... on aperçoit la montagne et les premières lueurs du soir. on s’efface disparaît devant coquelicots... “gentils (...)
Éviter le contact (lost in thoughts)
Harry Callahan, Providence, 1984 La méthode de Harry Callahan était de se balader tous les matins dans la ville où il vivait pour y prendre de nombreuses photographies. Je fais de même. Je veux voir combien de photographies différentes je peux rassembler en jouant avec les variations d’une même idée. Et passer ensuite toute mon après-midi à faire des (...)
Les caves modernes
C’est l’automne, l’air est doux, on dirait la fin de l’été, l’hiver viendra subitement, et la neige avec lui, par surprise, un matin de novembre. Nous marchons l’un à côté de l’autre. D’un même pas. Nos bras le long du corps, se touchent, caresses discrètes, complices. Le ciel est bleu. Soleil étincelant. Rue droite aux immeubles hauts d’un côté, trois (...)
Poésie sur écoute - épisode 181
Vases communicants : Starsky. En savoir plus sur les Vases communicants et sur mes textes écrits à cette occasion depuis le début de l’opération. Écouter en ligne :
Poèmes de Tomas Tranströmer
Dans la préface à sa traduction du suédois des œuvres complètes de Tomas Tranströmer, Jacques Outin écrit : « Le passé et l’avenir sont ainsi englobés dans le présent. « Les événements futurs, ils existent déjà ! » peut-on lire dans un poème les concrétisant dans « une foule de gens qui murmurent au-delà des barrières. » Les témoignages de cette présence du (...)
La Vallée close, de Jean-Claude Rousseau
Un lieu – la résurgence de la Sorgue à Fontaine-de-Vaucluse –, un livre de géographie, un tableau de Giorgione, un commentaire de Lucrèce par Bergson, une forme poétique de Pétrarque sont les éléments qui, agencés en un système circulaire de résonances et d’échos, composent La Vallée close, le film de Jean-Claude Rousseau. De 1984 à 1995, le cinéaste se (...)
Un sentiment d’appartenance
Sur les routes, le rêve d’une chose tout ce qui, du sein d’une époque cherche à s’arracher à la pesanteur ou à la répétition dans une éclaircie, la joie Dans un espace jalonné dans une chronologie flottante et lacunaire l’esquisse d’un sentiment d’appartenance Ce mouvement qui les tourne vers l’avenir où sans (...)
Poésie sur écoute - épisode 180
Va-t’en va-t’en c’est mieux pour tout le monde, est le premier ouvrage de Christophe Grossi :
Face à la mer
Après avoir suivi l’atelier d’écriture de François Bon à Ouessant d’après Armen de Jean-Pierre Abraham, sans participer, mais saisi par la qualité et la variété des propositions des participants au Musée des phares et balises d’Ouessant (quelques photographies en ligne), je décide de participer en ligne, directement sur mon site, cet atelier inspiré des (...)
Inventer la ville : un récit géolocalisé
Une série de douze ateliers d’écriture durant le premier semestre des étudiants en deuxième année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’un récit numérique à partir des images de Google Street View sur Google Documents et le blog Le tour du jour en 80 mondes. Les objectifs pédagogiques et les contenus des ateliers artistiques (...)

Dérive
LIMINAIRE le 18/05/2021 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube