| Accueil
Au jour le jour #31

XXXI

Matinée de travail à la maison avec Alice. Chacun derrière son ordinateur. Appel de Caroline depuis Coaraze où elle subit les assauts incessants des moustiques. Ici il pleut je lui réponds.

Journée domestique. Lessive, repassage, courses, repas du soir. Salade de pommes de terre, thon, échalotes et mayonnaise. Je vais chercher la valise à la cave. J’enregistre la bande son du journal de juillet à paraître demain. Cette fin du mois de juillet maussade, temps gris, frais, me convient parfaitement pour travailler.

Réveillé par l’image d’un rêve. Souvenir de l’Astrolabe. Il est trop tôt pour se lever, je lis au lit exceptionnellement. Pourquoi n’ai-je pas pensé plus tôt à l’Astrolabe pour organiser une projection et une rencontre autour de la littéraTube ? Reportage images à Bonsergent où j’achète une pellicule noir et blanc 400 ASA pour la Yashica de Caroline. Le vendeur, moustache, coupe mulet, collier de perle blanche, pull vert pastel, col en V, les ongles turquoise.

Rêve : J’assiste à un cours où la professeur est la sosie de Giorgia Meloni, en brune. Coupe de cheveux. Dans la foulée, je vais à La Poste envoyer une nouvelle commande de mon jeu de cartes L’Esprit d’escalier. Du vent dans les arbres. Valise à boucler.

Départ pour Marseille. Dans le train, un homme regarde Un jour sans fin sur son smartphone en avance rapide. Je lis Mecano de Mattia Filice. Je pense à mon père, cheminot. À la gare Saint-Charles, j’attends l’arrivée du train en provenance de Nice. Nina et Caroline arrivent en même temps, souriantes. En taxi jusqu’à Endoume. Rue du vallon de l’Oriol.

Avec Nina et Caroline nous allons à pied jusqu’au Musée d’Art Contemporain en passant par la plage du Prophète et la plage du Prado. Avec le vent les surfeurs s’en donnent à cœur joie sur les vagues. Très belle exposition d’ouverture après les travaux du Musée qui offre un parcours très complet présentant une grande variété d’œuvres et d’artistes des mouvements artistiques apparus depuis les années 1960 jusqu’à nos jours. Tempête de sable. Alice nous rejoint dans la soirée.

Le Panier. Exposition Baya à la Vieille Charité. Restaurant La Caravelle sur le Vieux-Port. Le mistral faiblit légèrement en fin de journée. Une belle lumière orangée dans notre appartement. Gnocchi sauce au jus de daube de chez Nénette à Endoume.

Au jour le jour : bloc-notes quotidien

Paris, le 5 août 2013

LIMINAIRE le 03/03/2024 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube