| Accueil
LIMINAIRE
Vendredi 3 juillet 2009


Être Pierre Ménard une journée, prendre le train, penser à autre chose (à quoi ? On ne sait pas). Passer par là, des villes, des champs, au-dessus de la Seine, et ces phrases hypnotiques dans lesquelles circuler, se souvenir des heures à ne pas dormir sans doute, à concevoir tout en même temps. Descendre du train, marchepied, quai, sortie, connaître ça par cœur et pourtant. Ou : marcher dans Paris, filmer, photographier, qu’il y ait encore du neuf bien sûr. Ou : sous la pluie, mêmes phrases, d’autres, j’écris en traversant, modifie les données. En arrêt sur trois mots, font bloc, multiplient le parcours, j’attends. Je suis là, seul, vivant, au centre du carrefour.

Anne Savelli qui prend ma place, comme je prends la sienne, en ce premier vendredi du mois. Tiers Livre et Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de granddérangement : chaque premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement. Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. Beau programme qui se met en place aujourd’hui entre Fenêtres / open space et Liminaire.

Gare du Nord, Anne Savelli

 

 

 

 

 

 

CROSSTOWN TRAFFIC
Publié le 3 juillet 2009
- Dans la rubrique VASES COMMUNICANTS
Écriture Ville Pierre Ménard Écho Quotidien Paris Mouvement






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter