| Accueil
LIMINAIRE
Vases communicants


Vase communicant : Chroniques d’une avatar

En savoir plus sur les Vases communicants

Resterait l’oubli, ce grand calme plat à rebours des villes et des heures. Resterait encore le long fleuve monochrome et son silence brise-glace. Un silence boréal sans doute, un silence de faux pas, un silence cousu au revers des étoffes d’aubes.

À rebours des heures, dans le calme plat d’un de ces ciels du Nord, resterait encore à tracer l’oubli avec ces gestes lourds, ces gestes qui tombent et qui flambent, nets, francs, nus.

Loin des hauts murs impassibles, resteraient le silence boréal des matins blancs, le frimas des longitudes, la porosité parfaite des steppes calcaires. À rebours des érosions aveugles, resterait ce grand calme plat où loger l’oubli, ce grand calme plat à rebours des villes et des heures.

Photographie Pierre Ménard

 

 

 

 

 

 

 

Photographie : Pierre Ménard.

À lire sur le site de Marie-Hélène Voyer, Chroniques d’une avatar, mon texte : Rêver l’invisible

1 commentaire
À rebours / Marie-Hélène Voyer
Publié le 7 janvier 2011
- Dans la rubrique VASES COMMUNICANTS
Temps Mémoire Ville Silence Corps Traces Espace






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter