Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
20 avril 2008, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : Un portrait de la douleur, sous la forme d’un journal anachronique, décrire ce que le corps et l’esprit endurent dans cette épreuve. Mouvement par la fin, Philippe Rahmy, Cheyne éditeur, Collection Grands Fonds, 2005. Présentation du texte : Sous la forme d’un journal anachronique, Mouvement par la fin est un portrait de la douleur qui transcrit jour après jour les épreuves endurées par l’esprit et le corps harcelé par les attaques d’un mal inflexible. (...)

LIMINAIRE le 21/09/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube