Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
11 avril 2008, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : « Écrire sur, à propos d’un mouvement, mais après coup, longtemps après. Car il y a une incapacité foncière de l’écriture à se saisir des choses dans leur mouvement, dans le temps où elles surviennent. Une histoire sans commencement ni fin, dont chaque moment est placé sous l’emprise de ce qui déborde et à chaque instant menace ruine. Battre dans le rappel des circonstances dans lesquelles quelqu’un fut hors de soi. » Serge Velay Progrès en écriture assez lents, Serge (...)

LIMINAIRE le 20/06/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube