Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
8 juin 2007, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : L’espace d’un instant. La traduction la plus sensible, la plus immédiate d’une expérience, celle du quotidien, de la sensualité, de l’amour, de l’approche de la mort, de l’Invisible. L’expérience d’une écriture des profondeurs, dans une fragilité du poème. (Appareils), Frédérique Guétat-Liviani, Farrago / Léo Scheer, 2002. Présentation du texte : « Frédérique Guétat-Liviani est poète, écrit Pierre Le Pilloüer, elle ose parler d’amour, employer des mots encore plus usés (...)

LIMINAIRE le 21/04/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube