Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
8 décembre 2006, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : Une mère, elle incarne autant la langue que la mort, c’est aussi parce qu’en elle, comme dans toutes les mères, s’érige le premier rapport d’une communauté fondée sur la séparation des corps. Un monologue impétueux creusé de bouts de perceptions sensibles, de réflexions doublées de confessions, confrontées au regard d’une écriture qui se cherche (à quoi sert le texte d’un écrivain face au poids d’un corps en mouvement, d’un corps mort, d’une ville en action, d’un accident, de la (...)

LIMINAIRE le 17/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube