Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
1er décembre 2006, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : Décrire minutieusement les objets du quotidien, la répétition de gestes machinaux, laborieux, jusqu’à donner le vertige, dans un bric-à-brac qui multiplie pêle-mêle les structures du néant. Utiliser des phrases nominales courtes, cinglantes, pour y parvenir, des verbes à l’infinitif, ou à l’aide du pronom personnel "on". La langue, elle aussi, traduit la déshumanisation opérée par le travail et participe de la même puissance hallucinée de susciter l’illusion des choses. (...)

LIMINAIRE le 23/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube