Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
8 septembre 2006, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : Une prose rythmée par une multitude d’images poétiques et de formules télégraphiques, recourant à une extrême tension qui renouvelle la typographie même de la page, tout en empruntant au théâtre son régime de dialogues rythmés, qui met en scène la comédie humaine d’une société animée par le pouvoir de l’argent, succession de voix coupées, des personnages pathétiques pris au piège de leur propre vie.
Le Bonheur de la nuit, Hélène Bessette, Léo Scheer, Collection Laureli, 2006. (...)

LIMINAIRE le 16/06/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube