Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
28 juillet 2006, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : On prononce assez rarement les noms scientifiques des plantes, les laissant ainsi dans une distance qui les sépare des langues parlées couramment et les maintiennent dans une irréductible altérité. Ecrire un poème sur le thème du jardin, en réfléchissant à l’impact de ces noms qui peuvent constituer une « sortie » du poème en y insérant la voix de l’autre, pour aborder dans le même geste la question de la « fin du poème ». Héliotropes, Ryoko Sekiguchi, P.O.L., 2005. (...)

LIMINAIRE le 26/06/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube