Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
16 juin 2006, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : A partir de brèves notations de faits et gestes quotidiens, de descriptions d’instants partagés avec une personne qu’on aime, faire son portrait, en courts fragments qui commencent tous par son prénom. Nina, un portrait, Gilles Moraton, Éditions L’Anabase, collection la Chrysolithe, 1999. Présentation du texte : Le narrateur note les moments heureux et les inquiétudes de sa relation amoureuse commençante avec Nina, jeune fille qui entre peu à peu dans sa (...)

LIMINAIRE le 20/06/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube