Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
14 janvier 2005, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture : Ecrire un texte sur la mort d’un parent, d’un ami, d’un proche, texte présenté en deux parties alternant poésie en vers et poésie en prose. Dans la première partie, s’arrêter sur des détails (physiques, anecdotiques), sur un mot, sur une impression et y consacrer un court texte (phrases hachées, ourlées sur elles-même). Dans la seconde partie, faire le récit de ces derniers instants sous forme de constat, avec un ton distant, une certaine froideur des mots. Cette chose-là, (...)

LIMINAIRE le 19/11/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube