Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
15 octobre 2004, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture :
Les cafés sont des lieux très particuliers. Lieux de passage, de rencontre. Bruyants, parfois déserts. Décrire l’un de ces lieux où l’on a ses habitudes, à travers une anecdote, un souvenir très précis. « Langue perdue. Retrouvée en ces lieux où les larmes me traversèrent de haut en bas : jusque sur le dessus de mes chaussures noires à larges lacets. »
Hourra les morts !, Franck Venaille, collection Les solitudes, Obsidiane, 2004.
Présentation du texte :
Franck Venaille (...)

LIMINAIRE le 23/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube