Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
27 août 2010, par Pierre Ménard

Proposition d’écriture :
Tenter de dissoudre les faits et gestes, les pensées et les désirs d’un individu qui est indécision, en faisant commencer systématiquement toutes les phrases du récit par je. Marche, gestes, actions, regards, paroles, décisions, regrets. À force de répétition, révéler la complexité d’une subjectivité en mouvement, « comme si, en prenant toujours le même appui, la phrase pouvait non seulement faire oublier la vibration du plongeoir mais jusqu’à la notion même de plongeoir, pour ne (...)

LIMINAIRE le 20/07/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube