Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
27 avril 2005, par Pierre Ménard

je debout sur la chaise la mère plus basse accroupie l’œil froncé sur je dois rester droite ... reste droite dit la mère accroupie tourne un peu sa tête à droite puis à gauche, elle veut dire, mais les épingles dans sa bouche les épingles si plantes ... elle en tire une doucement et pique sec hop avec l’autre l’autre main comme ça , tu vois en rond, elle fait signe : tourne je debout tourne tulle un pas, un ... pas plus un pas dans le sens des (...)

LIMINAIRE le 21/11/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube