Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
1er avril 2008, par Pierre Ménard

Je vis mais sans vivre en moi-même
tant j’espère une vie meilleure,
et je me meurs car je ne meurs.
Thérèse D’Avila

LIMINAIRE le 15/06/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube