Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
2 janvier 2019, par Pierre Ménard

Ces courts poèmes offerts sous forme de petits livres reliés à Caroline pour son anniversaire le 1er janvier ont été découpés façon cut-up dans les pages d’un vieil exemplaire du livre de William Faulkner (traduction de Maurice Coindreau) : Le bruit et la fureur.
1.
tout autour du monde sur l’imprécis du sable n’est-ce pas n’est-ce pas ça ne regarde personne
2.
dans la lumière du feu fatigué de regarder les mains dans les poches je me suis tu.
3.
à l’aube, pas de bruit, Tu peux encore le voir un (...)

LIMINAIRE le 22/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube