Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
12 avril 2014, par Pierre Ménard

Un lieu, c’est d’abord son nom. Une origine qui se lit au fil du temps, dans ce nom, où s’inscrit durablement son histoire.
Ici, l’esplanade a pris le nom de Nathalie Sarraute, écrivaine française d’origine russe.
La bibliothèque, emprunte le sien à Václav Havel, dramaturge, homme d’état tchèque, à côté l’auberge de jeunesse se nomme Yves Robert, acteur et cinéaste français.
Le Centre sportif porte le nom de Micheline Ostermeyer (athlète (lancer du poids, du disque et saut en hauteur) et pianiste (...)

LIMINAIRE le 16/06/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube