Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
9 mars 2013, par Pierre Ménard

Fasciné par les reflets fugaces de ce dont nous pressentons que nous serons un jour à jamais séparés. Néanmoins étroite est la voie entre les constructions abstraites. Les quais sont désormais très larges et rendus aux piétons, ils se prêtent bien à l’organisation et à l’accueil d’événements et d’animations. Ils ouvrent surtout d’étonnantes perspectives sur le port, la mer et l’horizon, les bateaux qui étaient auparavant à quai face à la Canebière ont été repoussés sur les côtés du quai. L’allègement du (...)

LIMINAIRE le 23/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube