Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
16 janvier 2013, par Pierre Ménard

En 2008, j’ai écrit dans le premier numéro de la revue myopies de Guillaume Fayard, un long article sur la photographe Amy Stein, dont je publie ici un large extrait. C’est en découvrant le travail photographique de Sandy Carson (Ghosts in the City), dont je reparlerai ici plus longuement, que j’ai eu envie de diffuser cet ancien texte. Domestiqués Amy Stein est photographe. Elle vit et enseigne la photographie à l’école de design et d’arts visuels Parsons de New York. Elle a fait l’objet (...)

LIMINAIRE le 17/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube