Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
20 octobre 2012, par Pierre Ménard

Le neuvième numéro de la revue d’ici là est consacré à la nuit : « Sous le pont Mirabeau coule la Seine Et nos amours Faut-il qu’il m’en souvienne La joie venait toujours après la peine. Vienne la nuit sonne l’heure Les jours s’en vont je demeure... » Le Pont Mirabeau, Guillaume Apollinaire Les auteurs : ana nb, François Bonneau, Michel Brosseau, Daniel Cabanis, Benoît Chailleux, Claude Chambard, Christiane Cohendy, Floriane de Lassée, Caroline Diaz, Marc-Antoine Durand, Claude (...)

LIMINAIRE le 22/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube