Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution.

| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
11 septembre 2011, par Pierre Ménard

Chapter 19, extrait de Dust Lane, de Yann Tiersen
Le ciel s’agrandit. Nous voyons bien plus loin que le présent.
Le soleil, la terre, l’herbe, le vent. Voilà les mots qui reviennent le plus souvent. Ne jamais y trouver la même couleur, alors recommencer, ça tient à la répétition toujours déplacée de la lumière dans le ciel, et ça justifie tout le reste.
Sur le seuil, appuyé aux pierres chauffées par le soleil, à contre-jour cependant, la tête et les épaules ourlées de l’ocre rouge du soir, (...)

LIMINAIRE le 22/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube