| Accueil
Planche-contact : semaine #33

Planche-contact : Écriture photographique et mémoire du processus créatif.

Tous les jours je prends une photographie et je la diffuse sur le site Tumblr : Planche-contact, en y associant une phrase trouvée sur l’un des nombreux blogs et sites littéraires que je suis régulièrement sur Netvibes ou sur Twitter. À la fin de la semaine, je reprends l’ensemble des photos pour les diffuser dans un article avec le texte que j’ai écrit à partir des phrases trouvées pendant la semaine.

Premier bilan à mi-parcours : Planche-contact : mots clés

JPEG - 147.6 ko
Rue de la Poste, Carolles-Bourg, dimanche 12 août 2012, 11h25

Il s’en trouve toujours un pour prendre le relais du précédent. Plus tension ni fils contradictoires – à force de lier-lien-nouer-réunir. Heures, porteuses de miroirs, endroits possibles et imaginables. À contempler fleurs ou nuages une force douce peut venir. Il y a l’art pariétal, la montée des eaux, les gagnants du loto, la nuit sombre des tempêtes. Je n’ai rien de particulier. J’aime tout ce que fait le ciel à n’importe quel moment. Cassé fil trop fragile trop tendu comme une apnée soudaine comme un silence.

JPEG - 120.2 ko
Route de Villedieu, Granville, lundi 13 août 2012, 11h3

Il s’en trouve toujours un pour prendre le relais du précédent. Du vent dans les haubans (Elizabeth Legros Chapuis, Fragmentaire)

JPEG - 141.6 ko
Marché, Jullouville, Normandie, mardi 14 août 2012, 11h15

Plus tension ni fils contradictoires – à force de lier-lien-nouer-réunir. Permanence (Christine Jeanney)

JPEG - 120.4 ko
Allée du Cap Fréhel, Jullouville, Normandie, mercredi 15 août 2012, 15h

Heures, porteuses de miroirs, endroits possibles et imaginables. déplier le monde (Mathilde Roux)

JPEG - 126.9 ko
Cabines, Carolles, Normandie, jeudi 16 août 2012, 15h15

À contempler fleurs ou nuages une force douce peut venir. baleine paysage 221 (Maryse Hache)

JPEG - 91.4 ko
Cabines, Carolles, vendredi 17 août 2012, 15h45

Il y a l’art pariétal, la montée des eaux, les gagnants du loto, la nuit sombre des tempêtes. Il y a les officiers de réserve (Jean Prod’hom, Les marges)

JPEG - 174.6 ko
La Vallée des peintres, Édenville, Normandie, samedi 18 août 2012, 15h30

Je n’ai rien de particulier. J’aime tout ce que fait le ciel à n’importe quel moment. Amoureux de la nature, ou quelque chose, de Richard Brautigan (Fabienne Swiatly, Remue.net)

JPEG - 76.4 ko
Plage d’Édenville, en Normandie, en aout 2012

Cassé fil trop fragile trop tendu comme une apnée soudaine comme un silence. Quelque chose manquait (L’imparfait)


LIMINAIRE le 20/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube