| Accueil
Une exposition et un livre de Céline Saby

Cela fait longtemps que je lis le blog texte et photo de Céline Saby que j’apprécie pour la sensibilité, la beauté de ses images et le troublant récit d’un quotidien décrit avec franchise et sensualité : Ma vie et celle des autres.

Elle expose jusqu’au 23 septembre, au 59 rue Notre Dame de Nazareth, à Paris dans le 3ème arrondissement. Cette exposition est l’occasion de découvrir ses plus récentes images mises en scène comme un bouquet sur les murs et l’espace de la galerie, et de lire son travail d’écriture qui prend ici la forme d’un ouvrage dont la direction artistique et la mise en page ont été assurées par Dune Lunel assistée par Adrien Godin.

JPEG - 120.2 ko
Yuko apprend le japonais.

Je ne suis pas l’autre, est un texte qui se présente sous la forme d’un journal dont les dates ont été enlevées. Un journal qui raconte la fin d’un couple. La révélation de sa rupture. De courts textes, scènes de la vie quotidienne d’une famille ordinaire : « Les enfants sont beaux, gentils, travaillent bien à l’école et s’entendent bien. Nous sommes attentifs les uns aux autres. Nous ne mangeons que des produits frais et partons tous les étés au bord de la mer. Nous nous ressemblons. » Le quotidien dans un couple c’est aussi le sexe. Céline Saby décrit ces scènes sans détour ni fausse pudeur. Les textes dialoguent avec les photographies de la même manière, franchement mais sans chercher à les souligner, le récit se développe ainsi de manière visuelle, dans une chronologie différente du texte, plus libre, parallèle, comme autant d’échos, d’apparitions soudaines qui ressemblent à des épiphanies.

JPEG - 314.1 ko
Nous avions marché de la Sanita jusqu’au port, nous arrêtant pour manger une sfogliatelle et prendre un café.



« Est-ce que j’existe lorsque personne ne me regarde.


Il fixe la télévision qui diffuse un match de football. C’est un match important. Je le regarde, le visage éclairé par l’écran, absorbé. « Et si je te suçais, deux choses que tu adores en même temps ? » il soulève légèrement les épaules en souriant. Je m’accroupis à ses pieds. Je déboutonne son pantalon, je le fais glisser le long de ses chevilles. Je saisis son sexe mou dans ma main et le caresse tout doucement. Il gonfle lentement sous la pression de mes doigts. Je donne un coup de langue sur son gland. Il tressaille. Je lève les yeux vers son visage, ses yeux sont toujours rivés sur la télévision. J’enveloppe son sexe de ma bouche, je tourne ma langue autour, je vais et je viens. Il se laisse aller. Un con marque un but. Il se redresse brusquement. Je m’active encore un peu. Il me regarde en souriant et me dit que ces deux activités ne sont pas compatibles.


J’entre dans notre appartement. Il est au téléphone. Il parle fort. Il fait des va-et-vient. Il parle fort. Il tourne autour de la table, se dirige vers la fenêtre. Je vais dans la cuisine. Je range la nourriture dans le frigo. Les enfants sont dans leur chambre. Je ne sais pas où me mettre. Il parle fort. Il parle longtemps. Je ne comprends pas ce qu’il dit, ça ne m’intéresse pas.


Je bois une cinquième bière à la Cagnotte. Je danse. Je parles à des gens que je ne connais pas. Il y Camille. Je la connais depuis une heure. Elle remue la tête et ses longs cheveux recouvrent son visage, elle les relève avec ses mains et se déhanche. On voit ses seins, sa peau blanche. Elle prend un garçon dans ses bras et lui parle tout près de la bouche. Elle marche sur le pied de Stéphanie, alors elle saisit son visage entre ses mains et l’embrasse pour s’excuser. Je sui à côté d’un garçon brun, je ne l’écoute pas. Je regarde Camille. »

Je ne suis pas l’autre, Céline Saby, disponible à l’achat en ligne.


LIMINAIRE le 20/11/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube