| Accueil
Planche-contact : semaine #49

Planche-contact : Écriture photographique et mémoire du processus créatif.

Tous les jours je prends une photographie et je la diffuse sur le site Tumblr : Planche-contact, en y associant une phrase trouvée sur l’un des nombreux blogs et sites littéraires que je suis régulièrement sur Netvibes ou sur Twitter. À la fin de la semaine, je reprends l’ensemble des photos pour les diffuser dans un article avec le texte que j’ai écrit à partir des phrases trouvées pendant la semaine.

Premier bilan à mi-parcours : Planche-contact : mots clés

C’est dans les interstices, que ça se passe. Sensation déchirante de la rapidité inouïe à laquelle le temps glisse — aucune prise. Déplacer les limites par l’invention de nouvelles formes. Écrire à la terrasse de l’impossible, étirer les lignes du temps. Une beauté mise à nu, d’une vie plus dense et d’un coup de sonde dans son mystère. Du monde dans ses pensées et de ses pensées, en retour, dans le monde. Demain à travers n’est plus vers hier. (mais vos mots dans mon oreille).

Rue Jean François Millet, Combs-la-Ville, dimanche 2 décembre 2012, 12h10. C’est dans les interstices, que ça se passe. Décembre matin (Les mains dans les p’Och, Amélie @meliemeliie)

Boulevard du Grand Cerf, Poitiers, lundi 3 décembre 2012, 16h30. Sensation déchirante de la rapidité inouïe à laquelle le temps glisse — aucune prise. dimanche 16 septembre 2012 (Robinson en ville)

Médiathèque de l’Astrolabe, Quai de la Reine Blanche, Melun, mardi 4 décembre 2012, 11h. Déplacer les limites par l’invention de nouvelles formes. L’écrivain en réseau (La feuille, Hubert Guillaud)

Gare de Lyon, RER D, Voie 2, Paris 12ème, mercredi 5 décembre 2012, 17h30. Écrire à la terrasse de l’impossible, étirer les lignes du temps. Écrire à la terrasse de l’impossible (Rêve littoral, @allerarom)

Charenton-le-Pont, Val-de-Marne, jeudi 6 décembre 2012, 9h50. Une beauté mise à nu, d’une vie plus dense et d’un coup de sonde dans son mystère. De la lecture (Carnets de JLK, Jean-Louis Kuffer)

Allée de Bercy, Paris 12ème, vendredi 7 décembre 2012, 10h10. Du monde dans ses pensées et de ses pensées, en retour, dans le monde. Que faisons-nous quand nous écrivons ? (Aux bords des mondes, Isabelle Pariente-Butterlin)

Rue Eugène Varlin, Paris 10ème, samedi 8 décembre 2012, 20h30. Demain à travers n’est plus vers hier. (mais vos mots dans mon oreille). Flancher (Déboîtements, Christophe Grossi)


LIMINAIRE le 21/08/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube