| Accueil
LIMINAIRE
Une archéologie du présent


En présentant le premier ouvrage de Claude Favre diffusé sur Publie.net, Des os et de l’oubli, François Bon écrivait :

« Parce qu’il y a une urgence à mettre ici ces mots, qu’il peut y avoir urgence aussi à dire à l’auteur qu’on les entend, qu’on les partage. Qu’on s’y mette nombreux. »

Oui, il y a urgence, et particulièrement en ce moment où Claude Favre a besoin de nous. Claude Favre est une auteure en situation d’urgence. François Bon a proposé que les recettes des téléchargements de ses textes sur Publie.net lui soit entièrement reversées, je trouve que c’est une excellente initiative, alors je me dis qu’avec Noël qui approche, je vais acheter de nombreux exemplaires de ses trois ouvrages numériques pour les offrir à mes amis, à mes voisins et les inciter à faire comme moi. Alors merci pour elle de votre aide et de vos relais, et merci à elle surtout pour ses textes si forts.

Des os et de l'oubli, Claude Favre, Publie.net

 

 

 

 

 

 

Le texte Des os et de l’oubli est celui de la lecture lors de la nuit remue 2, suivi de Par métahèse du R sous l’influence d’un mot comme bougre. Ils sont issus d’un ensemble plus large : Autopsies, comprenant également Le cadavre c’est désordre, Sang.S, Encreux, ici est la rose, ici il faut danser et plusieurs textes sur Plexus-s : Goût d’oranges, Caresses des cartouches, poux et peaux, de, et Ma vie est si lente.

Sur ce très beau texte de Claude Favre, j’ai mis en ligne en mai 2008 un atelier d’écriture et diffusé sur ce site une pièce sonore, avec des extraits de ses lectures.



Précipités, Claude Favre, Publie.net

 

 

 

 

 

 

Un autre poème de Claude Favre est disponible sur Publie.net : Précipités, avec recension de quelques uns de ses autres travaux.

_abasourdi ça te revient par claques &

coups bon vent ça m’aura pas non pas

sinon retourner la parenthèse comme un

défi toujours la quête d’un territoire c’est

le moment que je choisis pour disparaître

j’avais déjà perdu mes mots sauf l’enfer mais

c’est pas une réponse au fil du quotidien du

temps j’allais déchu

pas de titre ni rien, Claude Favre, Publie.net

 

 

 

 

 

 

Troisième texte de Claude Favre sur Publie.net : pas de titre ni rien.

es-tu là. on t’a dit douce.

on t’a dit comme ça. parle

comme ça. comme ça manières.

vieux chiffon gosse. sale. à

cris rentrés. fouaillée. on

t’a dit douce tue. à pas

jamais à dire. tue. tais-toi

on t’a dit pire. à coups

spermes. juste douce. coups et

file. tue.

d'ici là n°2, page de Claude Favre

 

 

 

 

 

 

 

Claude Favre a participé à quatre reprises à la revue de création d’ici là, et j’en suis très fier :

d’ici là n°2

d’ici là n°4

d’ici là, n°5

d’ici là, n°6

Elle figure également au sommaire du numéro 6 : L’immobilité de celui qui écrit met le monde en mouvement.

#écrire_des crocus dans les rouages

_texte c’est une mécanique qui ne se suffit_pas ne suffit de mettre huile dans les rouages_encore faut-il qu’il y ait des crocus au bord du chemin

_qu’un ami emporte et balade fait texte_François merci qu’à travers champs tu ailles

On trouve de nombreux textes de Claude Favre disséminés sur le net, voir tiers livre et remue.net.

Claude Favre est un auteur majeur. Qu’on se le dise, et qu’on la lise.

1 commentaire
Claude Favre
Publié le 15 décembre 2010
- Dans la rubrique ENTRE LES LIGNES
Écriture Langage Lecture Souffle Poésie Livre Corps Revue Librairie






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter