| Accueil
Séance 42

Proposition d’écriture :

Les cafés sont des lieux très particuliers. Lieux de passage, de rencontre. Bruyants, parfois déserts. Décrire l’un de ces lieux où l’on a ses habitudes, à travers une anecdote, un souvenir très précis. « Langue perdue. Retrouvée en ces lieux où les larmes me traversèrent de haut en bas : jusque sur le dessus de mes chaussures noires à larges lacets. »

Hourra les morts !, Franck Venaille, collection Les solitudes, Obsidiane, 2004.

Présentation du texte :

Franck Venaille renoue avec le lyrisme ordinaire de « Journal de bord ». Il y décrit dans une langue éblouissante, l’enfance dans le 11ème arrondissement, les révoltes ouvrières, le compagnonnage au PC et la fascination du Red Star. La vie quotidienne prise entre dérisoire et dérision, et vue comme un mythe. « Sans fin je m’interrogeais sur ma naissance, certain que la vieille dame saurait bien me faire comprendre l’origine de mes hennissements mes plaintes de collier cette manière d’être différent des autres cavaliers des autres chevaux et leur semblable pourtant... »

Extrait :

« LA GALLIA : L’HOMME QUI CRIE

C’était grand naufrage ! Que cet homme hurlant à pleines mains devant le zinc.

Toute la coque de La Gallia brûlait d’enfer. Quand, derrière son journal, le mutin rugissait.

C’en était un carnage de cris ! de grognements !

Bientôt il se calmait, toussait, essuyait sa forte bouche, se jetait dans la rue.

Ô, Commandement de bord abandonnant votre navire vous ne m’avez jamais remarqué. Certains jours pourtant j’aurais pu être votre mousse, le savez-vous ?

Commandant de l’anxiété. Commandant pestiféré. »

Hourra les morts !, Franck Venaille, collection Les solitudes, Obsidiane, 2004.

Auteur :

Franck Venaille, né le 26 novembre 1936 à Paris XIe, est un poète et écrivain français. Sa poésie se caractérise par sa puissance expressive, cherchant à faire ressortir la part animale de l’homme, ses pulsions et ses angoisses. Il a obtenu de nombreux prix, notamment le prix Mallarmé en 1996 pour La Descente de l’Escaut. Dernièrement, le prix de poésie 2009 Robert Ganzo ainsi que le prix Alain Bosquet 2009 lui ont été remis pour son ouvrage intitulé Ça publié au Mercure de France. Derniers ouvrages parus : Hourra les morts !, Obsidiane, 2003. Algeria, Melville / Léo Scheer, 2004. Chaos, Mercure de France, 2007. Ça, Mercure de France, 2009. La Descente de l’Escaut suivi de Tragique, Poésie/Gallimard, 2010.

Lien :

"Ça" de Franck Venaille (lecture de Jean-Pascal Dubost)

Franck Venaille, un aventurier du verbe sur le site Altritaliani.net

« Au plus près de Franck Venaille » sur Remue.net

Franck Venaille, un aventurier du verbe sur le site Altritaliani.net


LIMINAIRE le 18/10/2019 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube