| Accueil
LIMINAIRE
Que ne ferme-t-on les yeux à rêver ?
Le titre choisi, Le Cercle rouge, s’explique par une citation empruntée à Bouddha, qui s’affiche à l’écran avant le générique : « Quand des hommes, même s’ils s’ignorent, doivent se retrouver un jour, tout peut arriver à chacun d’entre eux, et ils peuvent suivre des chemins divergents, au jour dit, inexorablement, ils seront réunis dans le cercle rouge. » (...)
Pas encore d’ici, plus jamais de là-bas
Une femme à tête de pigeon regarde le poste de télévision qu’on lui tend du bout des doigts comme un miroir aux alouettes. Ravie du spectacle. Enceinte, elle est allongée sur le dos, dans son ventre l’enfant à tête de pigeon qu’elle attend regarde déjà la télévision ! Comme sur des roulettes ! Circuler avec des patins à roulettes en forme de voitures (...)
La ville à l’écoute
Comme l’année dernière, je suis à nouveau invité pour une résidence territoriale, artistique et culturelle en milieu scolaire, d’une durée de six mois, de novembre 2017 à avril 2018, afin de mener un projet artistique à base d’ateliers avec une trentaine d’élèves allophones, dans la classe d’Orah Levy, enseignante au collège Paul-Vaillant Couturier (...)
La ville à l’œuvre
Les bibliothèques mettent les cartes à la page La bibliothèque François Villon, propose de compléter l’expérience de La Chapelle numérique menée par la Bibliothèque Václav Havel et de la carte des films tournés dans l’Est parisien proposée par la Médiathèque Marguerite Duras, avec La ville à l’œuvre, carte lancée dans le cadre de Numok, festival numérique (...)
La règle de proximité
Une langue est vivante, elle doit évoluer. Les points de vue changent avec le temps. Ce qu’on admet être un temps la règle ne l’a pas toujours été. C’était mieux avant, prétendent certains, mais les choses évoluent. La règle de proximité, par exemple. On dit aussi règle de voisinage. « Portant à leur palais bras et mains innocentes », écrit Agrippa (...)
Trace d’habitudes disparues
Ma fille Nina chantonne un air que je ne reconnais pas, c’est à peine si je l’entends. Elle fredonne, mais en même temps la mélodie est si belle, semble l’entêter, elle la fait tourner en boucle, en bouche, ce qui m’interpelle et m’intrigue. Sur le tapis mousse / De la plage rousse / Soudain je te pousse / Je lui demande ce qu’elle chante. Elle sourit (...)
Nommer ce qui nous entoure : d’un lieu à l’autre
D’un lieu à l’autre. Une impression passagère, fugitive. Qui laisse un doute. Une sensation de dédoublement. Un temps dans un autre, mais le premier n’efface pas le second, il l’augmente, le double, le propulse ailleurs, l’amplifie étrangement. Ce passage inattendu, après une longue marche, se termine dans un dédale de rues entouré d’immeubles récents, (...)

Pages : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
RSS Ville


© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter